Rencontré avant son départ au Maroc, Anthony Cainjo m’avait évoqué son impatience de découvrir l’expérience de l’humanitaire. Après 15 jours passés entre Skoura, Marrakech et Ouarzazate, je le retrouve dans sa 4L pour un retour d’expérience en images…

15 jours en 4L pour acheminer des dons

A bord de leurs 4L et de leurs deux Renault Trafic, Anthony Cainjo et les 23 autres étudiants du Lycée Saint Joseph et de l’IUT de Vannes ont parcouru plus de 6 000 kilomètres pour effectuer des missions dans les écoles marocaines. Ils ont ainsi pu distribuer cahiers, crayons, vêtements, peluches aux élèves et même offrir un fauteuil roulant à un enfant atteint d’une maladie grave.

Une aventure humanitaire riche

En plus de dons, les étudiants ont pu, et su, mettre à profit leurs compétences en mécanique, électricité, peinture. Ils ont donc installé du matériel informatique, des panneaux photovoltaïques sur les toits des écoles et peint les murs d’un local associatif.

Et des paysages à couper le souffle

Donner de soi, certes, mais les étudiants ont tout de même profité des paysages marocains en visitant notamment Tanger, Chefchaouen (la ville bleue), Marrakech, les gorges de Todra…. Anthony et ses acolytes ont également pu remarquer la gentillesse et l’accueil des marocains, toujours prêts à leur servir un thé à la menthe

gorges-todra-maroc-raid-humafrica-4l

© Mairie de Grand-Champ / Anthony Cainjo / Poupi Le Nuage