Fabienne Le Blévec est originaire du sud de la France et c’est en 1996 qu’elle s’installe à Grand-Champ, avec son mari, Yann, originaire du coin. En 1997, elle ouvre son atelier et sa première boutique « La Cabosse Créative »rue du Général de Gaulle. Cela fait bientôt 20 ans qu’elle marque le territoire de ses arômes et saveurs cacaotés. Rencontre avec celle qui, à 17 ans, était loin de penser qu’elle en serait là aujourd’hui…

Une passion née fortuitement

C’est à 19 ans que la vie de Fabienne, après un bac ES, est chamboulée. Un drame familial l’oblige à arrêter les études pour subvenir aux besoins de sa famille. Elle trouve alors un travail dans l’atelier de la Chocolaterie de Puyricard, en Provence. Très rapidement, au bout d’un an, elle devient chef d’une équipe de 20 personnes au sein de l’atelier de fabrication du chocolat. Elle se bat, doit se faire entendre… Être chef à 20 ans de personnes beaucoup plus âgées et beaucoup plus anciennes dans l’entreprise n’est pas chose simple : « il y a des soirs où je rentrais chez moi en pleurant, mais on pleure chez soi, pas devant les autres, sinon on perd sa crédibilité… ». Malgré des étapes difficiles, ce poste la forge et elle restera chef d’équipe pendant 12 ans. C’est ainsi qu’elle aura appris le métier d’artisan chocolatier, « sur le tas » comme on dit. Ce qui a la base devait être un simple job pour subvenir à des besoins financiers s’est finalement transformé en véritable passion : « comme Obélix, je suis tombée dedans ».

Du sud à la Bretagne

Fabienne rencontre Yann, jeune breton, à Aix-en-Provence, ils se marient et décident alors de venir s’installer à Grand-Champ. Elle crée son propre atelier de chocolaterie et ouvre sa première boutique « La Cabosse Créative » à Grand-Champ en 1997, avec pour objectif de faire découvrir « la chocolaterie pure ». Une autre boutique a également ouvert à Vannes, rue Saint Nicolas.

chocolaterie-la-cabosse-creative-vannes-grand-champ-la-meule-reportage-web-serie

La transmission de l’artisanat

Aujourd’hui, Fabienne travaille avec 5 employés, donc 4 à temps plein et met un point d’honneur à transmettre son savoir. Pour elle, ça a été « comme une évidence » de travailler avec des jeunes qui souhaitent apprendre le métier. L’avantage c’est que cette transmission est réciproque, les jeunes apprennent de nouvelles techniques et lui en font part. Ce qu’elle apprécie c’est « le respect et la confiance mutuels ». Gabriel Maingret-Bunino, jeune chocolatier, fait d’ailleurs ses preuves dans l’atelier et participe tous les ans à des concours, tandis que Nicolas Paindavoine apprend encore le métier.

equipe-la-cabosse-creative-chocolaterie-vannes-grand-champ-la-meule

Un travail fascinant

Être artisan chocolatier est, somme toute, un travail passionnant et Fabienne s’y épanouit pleinement, surtout quand il s’agit de créer de nouvelles recettes et de nouvelles pièces : « je suis sans cesse en quête de renouveau » me confie-t-elle « c’est toujours intéressant de créer des moulages, de changer les thèmes… ». Au-delà du travail gustatif et olfactif, le métier fonctionne par saisonnalité et les grosses périodes de Noël ou Pâques sont parfois fatigantes, mais c’est le jeu et le fait de travailler un produit noble avec une chouette équipe reprend vite le dessus. Et grâce à leur savoir-faire et à leur créativité je suis repartie avec une superbe meule en chocolat

la-meule-en-chocolat-la-cabosse-creative-grand-champ

Retrouvez La Cabosse Créative…

Sur le site Internet de la chocolaterie mais suivez également les actualités sur la page Facebook !

© Mairie de Grand-ChampPoupi Le Nuage